DIFFUSER
RECONNAÎTRE
DOCUMENTER
INFLUENCER
CONCERTER

À propos de la CPAT

La Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue regroupe les 5 territoires de MRC de la région qui se compose de 64 municipalités pour un total de 147 700 habitants.

L’organisme se positionne depuis 2015 comme le principal interlocuteur régional pour les gouvernements fédéral et provincial.

Vision

Assurer une voix politique forte pour la région de l’Abitibi-Témiscamingue dans une perspective d’équité et de respect des spécificités régionales et territoriales.

Mission

La CPAT documente, se positionne et fait la promotion active des intérêts de la région de l’Abitibi-Témiscamingue dans une perspective de développement durable et d’occupation dynamique du territoire et ce, afin d’améliorer les milieux de vie partout sur le territoire.

Interlocutrice reconnue, la CPAT assure également une concertation régionale et promeut une reconnaissance accrue du rôle des élus locaux dans le développement régional ainsi que l’autonomie des gouvernements de proximités.

Territoires
municipalités
habitants
La CPAT documente, se positionne et fait la promotion active des intérêts de la région.
Crédit Mathieu Dupuis

Nos publications récentes

Communiqué de presse / 11 novembre 2019
PROJET DE LOI 40 SUR LA GOUVERNANCE SCOLAIRE UN NOUVEL EXERCICE DE CENTRALISATION ACCÉLÉRÉ

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE, LE 11 NOVEMBRE 2019 – En réponse au projet de loi 40, Loi modifiant principalement la Loi sur l’instruction publique relativement à l’organisation et à la gouvernance scolaires, la Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue (CPAT) et l’Association des commissions scolaires de l’Abitibi-Témiscamingue (ACSAT) demandent au gouvernement du Québec la mise sur pied d’états généraux sur l’éducation. Selon l’actuel projet de loi, on constate une centralisation accélérée des pouvoirs décisionnels, notamment le ministre s’arroge de nombreux pouvoirs en matière de construction, d’agrandissement, d’aménagement et des bâtiments autres que le maintien d’actifs. Il s’octroie un contrôle absolu sur toutes les décisions qui pourraient être prises jusqu’à la mise en place des futurs Centres de services scolaires. De plus, le gouvernement pourrait aussi, par décret, imposer unilatéralement toute modification au territoire des Centres de services scolaires. Le parallèle avec la réforme de la santé s’avère en ce sens évident.

Communiqué de presse / 7 novembre 2019
AIRE DE SERVICE LE DOMAINE : LE GOUVERNEMENT RÉPOND AUX INQUIÉTUDES DE LA CPAT

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE, LE 7 NOVEMBRE 2019 – La Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue (CPAT) salue la diligence de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) et la collaboration du cabinet du ministre des Transports, M. François Bonnardel, afin de répondre aux demandes formulées par les préfets de la région quant à l’importance d’assurer des installations sécuritaires à l’aire de service Le Domaine situé dans la réserve faunique La Vérendrye. Rappelons que la CPAT émettait de sérieuses préoccupations quant à la capacité des installations actuelles à répondre aux besoins des automobilistes particulièrement advenant des conditions météorologiques difficiles ou une fermeture de la route à la circulation.

Communiqué de presse / 7 novembre 2019
AIRE DE SERVICE LE DOMAINE : LES PRÉFETS PRÉOCCUPÉS POUR LA SÉCURITÉ DES USAGERS DE LA ROUTE ET LA PERTE DE SERVICES POUR LES CITOYENS

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE, LE 7 NOVEMBRE 2019 – La Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue (CPAT) s’inquiète pour la sécurité des usagers de la route 117 dans la réserve faunique La Vérendrye considérant qu’à la suite de la fermeture du restaurant de l’aire de service Le Domaine, la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) y ait installé un simple bloc sanitaire en guise de réponse. En matière de services au citoyen, les préfets constatent aussi qu’il s’agit d’une réponse des plus rudimentaire, indigne d’un gouvernement des régions.